( Retour au Menu Restauration )

COMMENT DEBUTER DANS LA RESTAURATION DES DISQUES VINYLES.

INTRODUCTION


Après avoir collectionné pendant plusieurs dizaines d'années les microsillons, à raison d'un achat minimum tous les mois, on se retrouve avec une pile de plusieurs centaines de galettes. Ces disques souvent représentent un trésor sentimental personnel de par l'émotion qu'ils peuvent transmettre lors de leur écoute ou tout simplement par la valeur de l'interprète et/ou de la prise de son.

Mais les écouter aujourd'hui est difficile. On a peur de les abîmer et de les user un peu plus. Le matériel nécessaire devient économiquement obsolète et tend à disparaître.

D'où la solution de les enregistrer sur des CDR. Nul ne peut en fait contester la maniabilité et le confort d'utilisation des ces C.D. Audio. Puisque que pour faire ces enregistrements nous utilisons le "numérique" avec un ordinateur, il faut alors absolument tenter de corriger "numériquement" les dégâts présents sur les disques vinyles. C'est par un logiciel qu'il faut essayer d'éliminer les "clicks", "ploks", "plops" et autres "scraoutchs..." que l'on recueille lors de l'écoute sur un tourne-disque.

On y arrive presque toujours d'une manière très satisfaisante et souvent spectaculaire.

Il n'est pas non plus interdit, si on le souhaite, d'essayer d'améliorer le son originel du disque. Ceci est surtout vrai avec les enregistrements vieux de 40 à 50 ans.

D'après ce qui est dit ci-dessus, le mot "Restauration" n'est pas tout à fait adéquate, puisque on change de support, mais il garde le sens du respect pour la mémoire de l'œuvre.

Ici nous allons tenter d'expliquer aux débutants et amateurs, la manière de procéder.

ACCUEIL